00160mLe mois de décembre dernier a vu la parution d'un très beau livre de photographies sur la culture Cham. Nguyên Van Ku, grand admirateur de ce trésor, signe ces clichés.

Temples et tours, anciennes stèles, statues de déesses et de danseuses, fêtes traditionnelles, vie quotidienne des Cham… la collection du photographe amateur Nguyên Van Ku s'enrichit au fil de ses voyages au cœur de cette région des Cham.

Actuellement, les quelque 132.000 Chams vivent surtout dans les provinces de Ninh Thuân et Binh Thuân, essentiellement de la riziculture ou de métiers artisanaux traditionnels comme le tissage, la céramique et la pêche. "La civilisation Cham est à situer sur le même plan que les civilisations nobles d’Asie du Sud-Est de l'Antiquité et du Moyen-Âge", soulignait feu le professeur Pham Huy Thông.

Les traces de la gloire d'antan de la culture Cham constituent une source d'inspiration inépuisable pour l'artiste Nguyên Van Ku. Lors de sa première visite au Musée de la sculpture Cham à Dà Nang en 1977, le photographe est immédiatement "fasciné par la beauté de Shiva et des danseuses de Trà Kiêu", avoue-t-il. Cette rencontre décisive l'incite à pousser plus loin l'aventure dans le monde des Cham. Sac au dos et appareil photo en bandoulière, il sillonne la région et fixe sur sa rétine comme sur la pellicule les héritages de la culture Cham. "Ces 30 dernières années, j'ai visité des villages et des vestiges historiques des Cham au Centre et au Sud du pays. De ces longs voyages, j'ai ramené plus de 7.000 clichés", confie Nguyên Van Ku. Cette précieuse collection est un panorama fidèle de l'héritage immense des Cham, tous domaines confondus : des tours, des sculptures, des citadelles, des indices de la vie matérielle et spirituelle ponctuent la longue histoire des Cham.

Une partie de cette collection avait déjà été présentée aux lecteurs dans 2 imprimés intitulés Sculptures Cham et Pérégrinations dans la culture Cham, publiés en 1988 et en 2005. Si le premier offre aux scientifiques des "documents fondamentaux et des connaissances générales" sur la sculpture des Cham, selon feu le professeur Pham Huy Thông, le second aide les lecteurs à mieux s'orienter dans l'évolution de l'histoire de cette ethnie vietnamienne, avec un éclairage unique sur le choix de ce lieu de vie.

00100mCette fois, le livre Héritage de la culture Cham réunit les 100 photos les plus originales de cette collection. Il révèle la sensibilité d'un homme et sa réflexion sur une splendide culture d'antan, qui fait partie intégrante de la grande famille culturelle vietnamienne.

Au fil du livre, la grande diversité des tours Cham peut susciter l'étonnement. Il faut dire qu'elles furent construites du 7e au 17e siècle et s'étendent de Thua Thiên-Huê à Tây Nguyên. Une trentaine de photos en noir et blanc, en harmonie parfaite avec la simplicité de ce trésor architectural, leur rend hommage. Ici, les tours de My Son, classées patrimoine culturel mondial par l'UNESCO. Là, les 3 tours de Duong Long, de 29 m à 36 m de haut, qui s'élancent fièrement dans le ciel. Ou bien la tour de Pô Rômê et sa centaine de marches en pierre. Ou encore la tour octogonale de Bang An… Toutes, malgré les marques du temps, mettent en valeur le talent des architectes artisanaux Cham, leur habileté et leur modernité, il y a plusieurs milliers d'années. L'ingéniosité de ces tours reste aujourd'hui une énigme pour les scientifiques vietnamiens et étrangers.

Les statues des divinités occupent également une belle place dans ce livre. Des photos qui nous renseignent tant sur la vie spirituelle et religieuse des Cham que sur leur excellente technique de sculpture, avec des contours très ingénieux, des mouvements vifs ainsi que des visages extrêmement expressifs. Edifiant est également le portrait que fait Nguyên Van Ku de la vie quotidienne des Cham : des mères généreuses, un repas en famille, des métiers traditionnels et surtout la fête traditionnelle de la communauté Cham. Le livre dresse précisément un pont entre le passé des vestiges et le présent bien vivant des Cham.

Sélectionner 100 photos parmi les 7.000 clichés de la collection a coûté beaucoup de temps et d'efforts à l'artiste. "À chacun sa préférence..., j'ai l'embarras du choix ! ", confie-t-il. Publié en vietnamien et en anglais par la Maison d'édition Thê Gioi, ce livre de 120 pages fournit aux lecteurs des informations générales sur les héritages des Cham. À l'avenir, Nguyên Van Ku souhaite créer une banque de photos en ligne pour dépeindre plus en détail cette ethnie qu'il aime tant et qu'il sait si bien capter. (Vân Anh/CVN)