acdgbrucknermajor1Dans le cadre du Festival de Huê 2008, le palais An Dinh, construit en 1918 sous le règne de Khai Dinh (1916-1925), a ouvert le 3 juin ses portes au public, et ce pour la première fois. D'ici la fin du festival, les visiteurs pourront contempler le décor intérieur sublime de ce bâtiment royal, notamment ses grands tableaux muraux.

Le palais An Dinh est le fruit d'un mariage heureux entre l'art et l'architecture du Vietnam et de la France. Cette fusion des styles a été créée au beau milieu d'un grand jardin de 2,5 ha. Le trésor de ce palais comprend, entre autres, 6 tableaux muraux de 90 ans de 2 dimensions : 1,8 m x 1,1 m et 1,6 m x 1,4 m. Ces peintures à l'huile ont été réalisées directement sur les murs puis ensuite encadrées.

Suite aux ravages du temps, ils méritaient bien une restauration complète. Les travaux commencèrent à l'occasion du Festival de Huê 2002. Un an après, l'ambassade d'Allemagne au Vietnam a décidé de financer à hauteur de 17.000 euros les travaux sur 6 de ces ouvrages, soit au total environ 1.700 m² de murs et de plafonds.

Grâce au talent des conservateurs, les tableaux ont retrouvé leur charme et leur magnificence d'antan. C'est le résultat d'un minutieux travail d'artistes et d'artisans vietnamiens formés par des restaurateurs allemands du projet GCREP (German Conservation, Restoration and Education Projet). Ce projet vietnamo-allemand, financé par le Centre de préservation des monuments de la ville de Huê et le Programme de sauvegarde du patrimoine culturel du ministère allemand des Affaires étrangères, dure jusqu'à la fin de l'année. (Bùi Phuong/CVN)