5

Le Commissaire général civil pour le Tonkin, Harmand, réunissait à Hai Phong le général Bouët et le contre-amiral Courbet. Ils décidèrent de lancer deux attaques : le général Bouët au Tonkin et le général Courbet la Porte de Thuan An, l'accès maritime qui mène à la capitale du rouyaume d'Annam, Huê.

Le 10 juillet, le général Bouët lançait une action pour dégager Nam Dinh. Le 12, il attaqua les Pavillons Noirs au village de Vong et parvint à les faire reculer.

Le 16, le capitaine de frégate Brionval s'empara de la citadelle de Hai Duong et Quang Yen tomba le 20 août. Cependant, les Français ne parvinrent que faire reculer les Pavillons noirs sans obtenir une victoire décisive et sécuriser le Tonkin. Des reconnaissances avaient été poussées sur le Fleuve Rouge jusqu'à la citadelle de Son Tay. Un conflit naquit entre le général Bouët, qui refusa de lancer pour le moment une attaque contre cette citadelle, et le commissaire général Harmand. Ce dernier l'envoya en France pour mission et le remplaça par le colonel Bichot.

Exp