7

L'attaque du fort de Thuan An fut lancée le 20 août 1883. Les marins français débarquèrent au petit matin et le fort fut emparé dès 09 heure.

Pierre Loti relatait cette attaque dans le Figaro du 17 octobre 1883 : « Alors la grande tuerie avait commencé? On avait fait des feux de salve... Et puis on s'amusait à compter les morts, 50 à gauche, 80 à droite... Avec ceux qui avaient dû tomber dans les forts du Sud, cela pouvait bien faire 800 ou mille. Les matelots discutaient là-dessus, établissant même des paris sur la quantité... Plus personne à tuer... Alors les matelots sortaient du fort et descendaient se jeter sur les blessés... Il les achevaient en les crevant à coup de baïonnette, en leur cassant la tête à coups de crosse... » (Le Figaro, 17 octobre 1883).

L'artiste français se gardait de représenter ces scènes peu glorieux pour la France. Il préfère montrer l'entrée des marin du cuirassier Bayard dans le fort.

Exp

Le royaume d'Annam capitula. Un traité fut signé le 25 août 1883. L'Annam accepta de retirer ses troupes du Tonkin et de soumettre son administration au contrôle de la France. Il perdit les provinces de Binh Thuân, Nghê An, Thanh Hoa et Ha Tinh, rattachées à la Cochinchine, contre le garantie de son indépendance, restreint à la province de Thua Thiên-Huê et une partie du Tonkin.

16

Le nom du contre-amiral Courbet qui dirigea cette opération militaire ne fut pas mentionnée dans la série « Expédition du Tonkin », cependant son action ne fut pas ignoré par la manufacture de Bacalan qui lui consacra une série entière. Le choix de l'artiste dans notre série parfaitement persceptible. Si les trois premiers décors mentionnent le nom du commandant Rivière pour accentuer sur son action personnel, le reste des décors rend hommage à l'ensemble du corps expéditionnaire français, soit les fusilliers et cannoniers marins (décor 6 et 7) les turcos (décor 8), les tirailleurs annamites (décor 10) et la Légion Etrangère.