Bronze_buste_KD

Dans la vitrine d’une boutique numismatique du Palais Royal, figure actuellement un bronze doré de l’empereur Khai Dinh par Paul Ducuing (1868-1945). Ce buste a été offert par le souverain d’Annam au Duc de Valençay, Boson de Talleyrand-Périgord (1867-1952), en remerciement de son hospitalité lors de son séjour en France (1922).

Photo_KD

Grâce son amitié avec Albert Sarraut, ministre des Colonies et ancien Gouverneur Général de l’Indochine, Paul Ducuing fut chargé d’une mission en Indochine (décembre 1921-février 1922) pour le Ministère des Colonies. Il reçut plusieurs commandes publiques comme les bustes ou statues des souverains d’Annam (Khai Dinh), de Luang Prabang (ou Laos, Sisavong), du Cambodge (Sisowath). De retour an France, il demanda alors un congé à la manufacture de Sèvres (où il occupait le poste de Directeur des Travaux de biscuit et professeur de sculpture) qu’il fit prolonger pour « terminer d’importantes commandes officielles » jusqu’en 1924.

Durant son séjour en Annam, il fut reçu par l’empereur Khai Dinh qui lui commanda une statue grandeur nature pour son tombeau. Paul Ducuing commença par exécuter un buste à la française du souverain (1922). Khai Dinh est représenté dans son costume de jour ordinaire, revêtu d’une tunique vietnamienne en brocard de soie à motif de dragon, le front ceint d’un turban. Le grand cordon du Dragon d’Annam barre sa poitrine. Il arbore à la seconde boutonnière une plaque rectangulaire en or, appelée bài, et à gauche la grande plaque du Dragon d’Annam (pour plus d’information, cf. rubrique « décoration vietnamienne »).

00340m

Le Musée du Quai d’Orsay (Fond historique) conserve un plâtre peint doré (H. 77,50 cm) provenant du Ministère des Colonies puis déposé au Musée National des Arts d’Afrique et d’Océanie (1946). Ce buste a été présenté au Pavillon de l’Annam lors de l’Exposition Coloniale Internationale de Paris (1931).

D’autres exemplaires similaires furent reproduits en plâtre comme celui actuellement conservé dans une collection particulière à Hanoi (cf. photo ci-dessus).

bao_dai___buste_KD_Ducuing

Paul Ducuing fit réaliser par la maison Barbédienne deux tirages en bronzes, de tailles et de patines différentes.

Il semblerait que le premier tirage est une réduction (H. 34,50 cm) en bronze doré. Il porte la signature du sculpteur et le cachet du fondeur « Cire perdue / F. Barbédienne / Paris ». mai 1922, lors de sa visite à l’Exposition Coloniale de Marseille, l’empereur avait pu découvrir son buste. Il commanda plusieurs exemplaires dont celui qui figure sur le bureau du prince héritier Vinh Thuy (le futur empereur Bao Dai) à Paris et cet exemplaire pour le duc de Valençay. Un bronze a été vendu à Drouot (Etude Binoche, 09 juin 1997, pour la somme de 3 800 Francs).

Bronze_KD_patine_noir

Il existe un autre tirage, revêtu d’une patine vert-noir, qui est une reproduction conforme du plâtre, dont un exemplaire a été vendu par Sotheby’s, New York, le 14 avril 2008 pour la somme de 15 000 $.