Le lot 302 de la prochaine vente "Art d'Asie" chez Sotheby's Paris est composé de deux doubles pages extraites de deux livres d’or différents.

La première page est extraite du livre d’or que fit réaliser l’empereur Gia Long en 1806 pour élever une de ses ancêtres, dame Đoàn Thị (décédée en 1661), épouse du troisième seigneur du Sud, Nguyễn Phuc Lan (ou chúa Thượng) au rang d'impératrice Hiếu Chương.

1

Lot 302. Paire de feuilles d’or impériales inscrites. Vietnam, dynastie des Nguyễn, règne de Gia Long, 1806, 24,5 x 27, 5 cm. Estimation : 80 000 – 120 000 euro (pour le lot). photo Sotheby's

Provenance : acquis par Ralph Marty après la chute de la cité impériale en 1887 ; vente au cercle Nautique de Cannes, succession R. Marty, 19 et 20 mars 1929.

Note: Originaire du district de Diên Phước (province de Quảng Nam), dame Đoàn Thị (dont nous ignorons le prénom) était la troisième fille du grand duc Thạch (Thạch Quận công) Đoàn Công Nhạn et de dame Vũ. Elle fut choisie à l’âge de 16 ans pour devenir concubine du seigneur héritier lors de son voyage d’inspection au Quảng Nam. Douée d’une grande intelligence, très active et réellement douce, elle fut comblée d’affection par le seigneur. Elle donna naissance à un prince, Nguyễn Phúc Tần, le futur seigneur chúa Hiền (1648-1687). Elle décéda le 12 juillet 1661.

Sous le gouvernement de Võ vương Nguyễn Phúc Khoát (1738-1765), elle fut élevé au rang de Trinh Thục Từ Tĩnh Huệ Phi, « Chaste Douce Compatissante Raffinée Charitable Epouse du seigneur ». Peu de temps après, deux autres mots furent rajoutés Mẫn Duệ, « Vive ».

Lorsque l’empereur Gia Long (1802-1820), descendant des seigneurs Nguyễn, parvint à réunifier le royaume et à se proclamer empereur du Vietnam, il fit transférer la capitale de Thăng Long (actuellement Hanoi) à Huế. Il fit construire dans l’enceinte de la Cité Impériale le temple de Thái Miếu, dédié au culte de ses ancêtres les seigneurs Nguyễn et leur accorda en1806 à titre posthume le rang d’empereur (hoàng đế) et à leur épouse celui d’impératrice (hoàng hậu).

C’est ainsi que dame Đoàn Thị fut élevée au titre de Trinh Thục Từ Tĩnh Mẫn Duệ Huệ Kính Hiếu Chiêu Hoàng Hậu 貞淑慈靖敏銳惠敬孝昭皇后, soit « Chaste Douce Compatissante Raffinée Vive Charitable Respectueuse Pieuse et Éclairée Impératrice ».

Selon la tradition, il fit réaliser pour chaque personnage un livre en or à cette occasion. Les livres d’or se composent de deux pages doubles portant un texte et de deux couvertures simples à décor de dragons, l’ensemble est relié par quatre anneaux.

Lors du pillage de Huê par l’armée française en 1885, une grande partie du Trésor a été volée. Seuls quelques livres d'or ont été rendus par le Gouvernement Français à l’empereur Dông Khanh en 1886.

Cette double (seconde et troisième) page du livre d’or de l’impératrice Hiếu Chương provient du vol dans la Cité Impériale. Elle a été vendue comme nombre d’autres pièces à Ralph Marty, qui a créé les compagnies « Les Messageries Maritimes du Tonkin » et les « Ateliers Maritime de Haiphong ». Marty a également acheté le bassin en or qui fut récemment mis en vente chez Keverne à Londres.

Livre_d_or_1

photo Philippe Truong by courtesy of Sotheby's Paris

D_tail_livre_1_

Détail du livre d'or. photo Philippe Truong by courtesy of Sotheby's Paris