photo_1

Du 22 janvier au 8 avril 2012, le Birmingham Museum of Art (Birmingham, Alabama, Etats-Unis) présentera pour la première fois une grande exposition consacrée à la céramique vietnamienne provenant de la collection du musée, « Dragons and Lotus Blossoms ». Plus de 200 pièces seront présentées, allant de la période Han-Viêt (1er - 4e siècle) au 19e siècle.

Image15

Plat à offrande, Vietnam, 15e - 16e siècle, D. 11 ½ inches, Musée de Birmingham, 1975.S

Dès les années 1970, les membres de l’Asian Art Society du musée de Birmingham ont reconnu la beauté de la céramique vietnamienne et suggérèrent au musée d’en constituer une collection. Ainsi, dès 1975, le musée débuta par acquérir des céramiques d’exportation datant du 15e – 16e siècle comme ce très beau plat à offrande à décor de rinceaux  de pivoine et des huit objets du bouddhisme peints en cobalt sous couverte.

Image16

Jarre, Vietnam, 15e – 16e siècle, H. 12  3/10inches, Musée de Birmingham, don de M Mme Bretz, 1977.247.

D’autres céramiques d’exportations provenant des dons viennent enrichir la collection comme une jarre à décor très rare de poissons aiguillettes ou aiguilles de mer (don de M Mme Bartlett B. Bretz en 1977) ou ce plat polychrome (don de M Mme Elton B. Stephens en 1978) à décor de deux personnages évoluant dans un paysage.

Image14

Plat, Vietnam, 15e – 16e siècle, D. 13 7/8 inches, Musée de Birmingham, don de M Mme Stephens, 1978.183.

 Dans les années 2000 avec la vente de la cargaison du bateau de Cù lao Chàm (Hoi An) organisée par Butterfield (San Francisco), le musée acquit plusieurs pièces comme des pots en forme de perroquet ou un plat à décor d’un qilin évoluant parmi les nuages, peint en cobalt sous couverte.

Image13

Plat, Vietnam, 15e – 16e siècle, D. 14 ¼ inches, Musée de Birmingham, 2000.11.

En 2010, M. William M. Spencer III, membre fondateur de l’Asian Art Society et président du Conseil d’administration du Musée d’Art de Birmingham, légua à cette institution sa collection de céramique vietnamienne, regroupant plus d’une centaine de pièces. Grâce à ses achats judicieux et son goût certain, M William Spencer III a su se constituer un remarquable ensemble parfaitement cohérente, réunissant les pièces domestiques du 1er au 15e siècle et retraçant l’évolution de cet art. Aux productions Han-Viet, s’ajoutent les monochromes Ly-Trân comme les blancs ivoirines, les céladons, les brun, les noirs, les verts de cuivre, les bruns à l’extérieur et blanc à l’intérieur, les céramiques à décor incisé et peint en oxyde de fer, les décors peint en oxyde de fer ou de cobalt sous couverte de la fin des Trân au début des Lê. Toutes les formes caractéristiques et tous les décors spécifiques à ces productions y sont représentés.

Verseuses Ly Tran

Les verseuses Ly – Trân dans l’ancienne collection de William Spencer III, Musée de Birmingham, legs de William M. Spencer III.

Il est indéniable que les verseuses Ly – Trân (11e – 14e siècle) attirèrent l’’attention de M. William Spencer III qui avait réuni une très belle collection illustrant parfaitement l’évolution des formes et des décors des céramiques vietnamiennes au contact des deux grandes cultures asiatiques : Chine et Inde, via le Champa.

On retrouve également des formes assez rares dans la production vietnamienne comme cette assiette ayant en son centre un chien assis ou ce bol avec un dragon se dressant. Dans les deux cas, le chien et le dragon sont évidés et possèdent une ouverture. Considérés comme des encensoirs, ces récipients sont, pour moi, des supports de lampe dans le style des productions des fours Yue en Chine durant la dynastie des Jin de l’Est.

lampes

Récipients (encensoir ou lampe ?), Vietnam, 13e – 14e siècle, D. 6 ½ - D. 7 inches, Musée de Birmingham, legs de William M. Spencer III, AFI95.2010 – AFI164.2010.

La masterpiece de l’ancienne collection Spencer III légué au Musée de Birmingham est une grande jarre (H. 24 ¼ inches) à décor peint en cobalt et émaux. La panse est ornée de quatre médaillons en biscuit réticulé à décor de grue (ou phénix) et l’espace intermédiaire peinte soit d’un qilin soit d’un cheval marin ailé. Par la richesse de sa décoration, sa rareté et  sa taille, cette jarre est incontestablement un chef-d’œuvre de la céramique vietnamienne du 15e-16e siècle.

Jarre Lê Birmingham

Jarre, Vietnam, 15e – 16e siècle, H. 24 ¼ inches, Musée de Birmingham, legs de William M. Spencer III, AFI289-2010.

Avec le Museum of Fine Arts de Boston et le Metropolitan Museum of Art de New York, le Musée de Birmingham possède désormais l’une des trois plus grandes collections de céramiques vietnamiennes d’Amérique.

verseuse qilin

Verseuse en forme de qilin, Vietnam, 13e-14e siècle, H. 5 3/8 inches, Musée de Birmingham, legs de William M. Spencer III, AFI84-2010.

A l’occasion de cette exposition, un catalogue, Dragons and Lotus Blossoms: Vietnamese Ceramics from the Birmingham Museum of Art, a été publié avec plus de 200 reproductions en couleurs et les textes de John Stevenson (« Vietnamese ceramics, the development of an art form »), Philippe Truong (« Vietnames ceramics, the state of the field ») et Donald Wood (« Decorative motifs on Vietnamese ceramics »).

Image17

Encensoir, Vietnam, 17e siècle, H. 12 3/8 inches, Musée de Birmingham, AFI.6-2008