342

Lot n° 342

Important panneau en soie brodé à décor de quatre caractères ".... nan bang" sur fond jaune entourés par des frises rouges, bleues et vertes à décor d'oiseaux, rinceaux, caractères stylisés, dragons et immortels. Les caractères surmontés par deux phénix s'affrontant et immortels. Chine, XIXe siècle. 380 x 400 cm.

Vente Beaussant-Lefèvre, Drouot, 4 avril.

Estimation : 10 000 / 15 000  €

 

Un exceptionnel panneau en soie brodé tant par la richesse de ses broderies que par sa taille (380 x 400 cm).

Au centre, dans un carré de soie jaune, figurent deux idéogrammes : 南邦, Nam Bang soit « Pays du Sud », peint en rouge et orné de paillette. A gauche, cinq caractères 成泰元年夏, Thành Thái nguyên niên hạ (« Eté de la première année de Thành Thái (1889) ») et en bas deux autres 書奉thư phụng (« modèle en offrande »). L’ensemble est bordé par une frise brodée polychrome constituée de métamorphose du dragon en méandre.

L’ensemble est bordé de cinq bandes richement brodées de taille croissante.

La première à fond brun de petites fleurs éparses dans les tons bleu et rose.

La seconde d’un bleu cobalt de plantes ou branche d’arbre en fleur (orchidée, prunier en fleurs, chrysanthème, lotus, etc.) et d’animaux. On notera le souci réaliste du brodeur. En effet sur la bande inférieure, il plaça au centre parmi les plantes des animaux comme un singe, un faisan, des cerfs, axis et sur les deux côtés deux étangs symbolisés par une grande plante de lotus ou des canards. Sur les bandes verticales, des oiseaux volant ou perchant sur des arbres et plantes tandis que sur la bande supérieure que des plantes en fleurs. Ainsi, cette bordure en soie bleu représente le monde terrestre.

Sur la troisième en soie rouge, figurent les doubles médaillons de forme ovale ou rectangulaire à pans coupés portant les caractères Longévité et des chauves-souris.

La quatrième bande sur fond vert montre les quatre animaux surnaturels : en bas au centre la montagne magique, résidence des Immortels, entourée de vagues, de deux tortues portant sur leur carapace une boîte de livres transpercée d’une épée et de fleur de lotus ; sur les côtés un qilin portant sur son dos le disque trigramme et un dragon parmi les nuages ; et, enfin, dans la partie supérieure, deux phénix rendant hommage au soleil.

La dernière bordure en soie d’un rouge pourpre est la plus large et la plus soigneusement exécutée. Dans la partie inférieure, sont représentés les « Trois Etoiles » ou les Trois Vénérables Immortels dieux du Bonheur, des Emoluments et de la Longévité, Phước Lộc Thọ, entourés des serviteurs portant éventail, vase de fleurs, offrandes. Dans la partie supérieure, de Xiwangmu, la Reine Mère d’Occident sur sa grue, entourée d’Immortels portant des objets symbolique. Sur les deux côtés, six des Huit Immortels reconnaissable à leur attribut.

 

La présence seulement de six Immortels et les défauts de raccord des broderies montrent qu’une partie est manquante, la tenture a été coupée et recousue.

Il est même probable que dans la partie aujourd’hui disparue figurait l’idéogramme大 đại (« Grand »), Đại Nam, nom alors du royaume d’Annam.

 

Malgré ce défaut, ce panneau en soie brodé reste un excellent exemple des broderies de la région de Huê au XIXe siècle. Il témoigne de la conception cosmique des vietnamiens et le souci des brodeurs de reproduire la nature dans ses moindres détails.