Le gouvernement vietnamien s'est porté acquéreur du pousse-pousse de l'impératrice douairière, dame Tu Minh, mère de l'empereur Thanh Thai, à lla vente Rouillac du 13 juin dernier.

Malheureusement, le musée Guimet a exercé son droit de préemption. Bien entendu, il ne convient pas de critiquer ce droit qui est légitime. 

A quoi sert de l'exercer sur une pièce dont on sait qu'il ne sera jamais exposé au musée mais qui va rejoindre les réserves ?

Je pense que ce pousse-pousse trouvera mieux sa place dans un des musées vietnamiens, au Musée Impérial de Huê par exemple où il sera présenté au public...

 

http://www.ilghirlandaio.com/dal-mondo/111831/bras-de-fer-franco-vietnamien-pour-un-pousse-pousse-imprial-vendu-aux-enchres/