Le Bài

Trop souvent considéré à tort comme une décoration annamite, le bài n'est en réalité qu'un laissez-passer que portaient les mandarins pour faciliter le contrôle aux portes du Palais d Huê. Cette pratique n'existe qu'en Annam au cours du XIXe-XXe siècle.

Bài impérial Thái Bình Thiên Tử, Bài impérial Thái Bình Thiên Tử, Bài impérial Đại Bang Duy Bình, Bài du prince héritier Bao Long, Bài du prince Bao Thang, fils cadet de l'empereur Bao Dai Bài en jade d'un grand mandarin accompagnant l'empereur dans son Bài laissez-passer en jade d'un grand mandarin accompagnant l'em Bài laissez-passer du ministre de la Justice, Bài laissez-passer d'un enseignant au Collège Royal, Bài laissez-passer d'un élu de quartier. Bài laissez-passer du Grand dignitaire du Conseil secret Bài laissez-passer d'un mandarin du Ministère des Rites Bài laissez-passer mandarin occupant la fonction de trước tác au Bài laissez-passer du mandarin occupant le poste de kiểm tịch au Bài laissez-passer du mandarin occupant le poste de cung phụng a Bài laissez-passer du mandarin de troisième rang (chánh tam phẩm Bài laissez-passer d’une princesse Bài laissez-passer d’une dame du palais Bài laissez-passer d’une dame du palais