Dans la vente Cornette de Saint Cyr du vendredi 24 mars 2017, figurent deux bols (lot 34 et 35) datant de Minh Mạng (1820-1840) à décor de Bá Nha Tử Kỳ accompagné d’un poème en nôm. Le nôm est une écriture vietnamienne qui utilise les idéogrammes chinois (pour leur sens ou son) et d’autres plus complexes, combinant d’une racine sémantique chinoise et d’un second caractère pour la phonétique vietnamienne. Créé au Xe siècle, il est surtout utilisé comme langue littéraire.

 Cor Asie 20 01 1798698 (2) (1)

Bol de palais, Vietnam, dynastie des Nguyễn, règne de Minh Mạng (1820-1840), Porcelaine chinoise à décor peint en cobalt sous couverte, D. 17 cm, Cornette de Saint Cyr, vente 24 Mars 2017, lot 34, Est. 300 / 500 €.

Choisi par l’empereur Minh Mạng (1820-1840) comme clef dans le choix des noms personnels des souverains de la dynastie des Nguyễn, l’idéogramme 日 nhựt (Soleil) sert également de marque aux Bleu de Huế destinés au palais sous les empereurs Minh Mạng, Thiệu Trị et Tự Đức.

En dehors des motifs classiques (dragons, phénix et qilin)  réservés pour les palais du souverain, impératrice et prince héritier, figurent deux décors composé d’un paysage et accompagné d’un long poème en nôm commençant par Một thức nước in trời (蔑式渃印𡗶) et Hai kẻ bạn tri âm (𠄩倚伴知音). On ignore l’auteur de ces deux poèmes. Le premier, Một thức nước in trời… (« La mer se fond dans le ciel... »), se réfère au départ d’un ami pour évoquer la fragilité de la vie tandis que le second célèbre l’amitié entre un mandarin du royaume de Jin (265-420) Yu Boya (Bá Nha) et le bûcheron Zhong Ziqi (Tử Kỳ) :

Cor Asie 20 01 1798701 (2)

Bol de palais, Vietnam, dynastie des Nguyễn, règne de Minh Mạng (1820-1840), Porcelaine chinoise à décor peint en cobalt sous couverte, D. 17 cm, Cornette de Saint Cyr, vente 24 Mars 2017, lot 35, Est. 300 / 500 €.

𠄩倚伴知音

盃台蔑曲琴

𡽫高共渃碧

拫底𠃝埃吟

 Hai kẻ bạn tri âm

Vui thay một khúc cầm

Non cao cùng nước biếc

Rằng để ít ai ngâm.

(traduction en français: 

Deux amis intimes

Jouissent d’un air de cithare,

Hautes montagnes et eaux bleutées,

En disant que peu sache les chanter).

D’après la légende chinoise, en route pour les examens impériaux à la capitale, un soir, devant la beauté du site, Bá Nha improvise un air de musique. Après l’avoir écouté, un bûcheron fredonne « La haute montage et L’eau de source ». Ils se lient d’amitié (d’où l’expression chinoise zhiyin (ou tri âm en vietnamien) pour désigner les « amis intimes », pouvant être traduite littéralement par « connaissances de note (de musique) »), se promettant de se revoir l’année suivante. Au retour, le mandarin apprend la mort de son ami, il joue un dernier air sur sa trombe et brise sa cithare, renonçant à la musique en signe d’amitié.  Ainsi, ces deux décors parlent d’amitié mais également de la fragilité de la vie, rappelant aux princes et princesses que la vie comme le pouvoir est éphémère et que seule compte les relations humaines.

D’après les documents des Nguyễn, les bols à décors de Một thức nước in trời et Hai kẻ bạn tri âm   figurent parmi les dots des princesses impériales.

Cor Asie 20 01 1798696 (2) (1)

Bol de palais, Vietnam, dynastie des Nguyễn, règne de Minh Mạng (1820-1840), Porcelaine chinoise à décor peint en cobalt sous couverte, D. 17 cm, Cornette de Saint Cyr, vente 24 Mars 2017, lots 34, Est. 300 / 500 €.

Pièces similaires :

- Trần Đức Anh Sơn, Sino-Vietnamese Porcelains in Nguyen Period, Hanoi, 2008, pl. 2, fig. 3a / pl. 3, fig. 10 a-b.

- Trần Đình Sơn, Appreciating the Custom-made Pattern Porcelains during the Nguyen Dynasty, Thành phố Hồ Chí Minh, 2008, p. 52-

- Phạm Hy Tùng, Cổ vật gốm sứ Việt Nam đặt làm tại Trung Hoa, Thành phố Hồ Chí Minh, 2006, pl. 75