a

"L'archéologie vietnamienne contribue à faire valoir la culture vietnamienne en Europe", explique l'Allemand Andreas Reinecke. Docteur en archéologie, il réalise depuis 10 ans de nombreux projets en la matière, en coopération avec ses collègues vietnamiens.
En mars dernier, un groupe d'archéologues et de géographes vietnamiens et allemands ont mené des fouilles à la station de Go O Chua dans le district de Vinh Hung, province de Long An (Sud). Y participaient également l'Institut de l'archéologie du Vietnam, l'École supérieure des sciences sociales et humaines de Hanoi, et le musée de Vinh Long.

Expliquant l'intérêt des archéologues allemands pour ce site, Andreas Reinecke rappelle qu'en 1999 lors d'une visite des provinces du Sud, il a observé au musée de Long An un étrange objet en céramique. Découvert à Go O Chua, ce dernier présentait une étroite ressemblance avec un ustensile en céramique utilisé en Europe il y a 3.000 ans pour la production de sel. Très étonné, Andreas Reinecke s'est alors rendu à Go O Chua, situé à une centaine de kilomètres de Hô Chi Minh-Ville. "Ici, on peut trouver assez facilement des morceaux céramiques. En mai 2003, nous avons décidé de mener des fouilles sur une superficie de 67.000 m²", fait savoir M. Reinecke.

Les scientifiques allemands ont affirmé, après 3 mois de travaux, qu'il existait dès le 9e siècle avant J.-C. un centre de production de sel à Go O Chua. En plus des morceaux céramiques, les archéologues ont découvert d'une soixantaine de tombes datant du 7e au 13e siècle après J.-C. Selon Andreas Reinecke, un livre sur les résultats des fouilles à Go O Chua devrait être publié en fin de l'année.

Diplômé de l'Université de Humboldt-Berlin, Andreas Reinecke se montre impressionné par la culture vietnamienne, notamment les âges de la préhistoire. "Je souhaite présenter aux Européens en général et aux Allemands en particulier la période préhistorique de la culture vietnamienne", confie-t-il. (Huong Linh/CVN)