Ceinture mandarinCeinturon d’un mandarin, époque tardive.

Le ceinturon  surnommé đái constituait le dernier accessoire indispensable dans la tenue des mandarins lors d’une audience solennelle à la cour des Nguyên.

Il est fait en bambou et recouvert de drap rouge (xích vũ đoạn). Si la couleur et la forme sont identiques pour tous les mandarins, le nombre et les décorations des plaques diffèrent selon les degrés. Les plaques peuvent être de forme carrée (phương), triangulaire (trường) ou ovale (biển). Les mandarins des quatre premiers degrés ont 18 plaques tandis que leur nombre diminue à partir du 5e degré.

Quan_an_de_HanoiMandarin à la cour des Nguyên.

Les mandarins de 1er degré 1ère classe portent un ceinturon dont la plaque centrale et les deux autres de forme ovale qui le bordent sont couvertes de feuilles d’or et sculptées de fleurs (ba đặng). Les autres plaques sont recouvertes d’écaille (đại mại giáp) et garnies de cuivre mêlé d’or (tử kim).

Les plaques des dignitaires de 1er degré 2e classe sont recouvertes d’écaille de tortue avec les 13 de l’avant garnies de fils de cuivre mêlés d’or et les cinq à l’arrière de fils d’argent.

Les 13 plaques à l’avant recouvertes d’écaille des mandarins de 2e degré 1ère classe reçoivent un décor  composé de 7 en fils de cuivre mêlés d’or alternant avec 6 en fils d’agent. Les 5 à l’arrière sont ornées de fils d’argent.

Pour les mandarins de 2e degré 2e classe, seuls les 3 plaques à l’avant sont garnies de fils de cuivre tandis les autres sont en fils d’argent

Les 18 plaques du ceinturon des mandarins de 3e degré sont garnies de fils d’argent. Cependant celle de 1ère classe sont recouvertes d’écaille de tortue tandis que celles de 2e clase d’une feuille de corme blanche mouchetée appelée bạch ba giác.

Les mandarins de 4e degré portent un ceinturon dont les plaques recouvertes d’une plaque de corne mouchetée (ba giác) avec les 13 à l’avant en garnie de fils d’argent et les 5 à l’arrière de fils de cuivre.

Le ceinturon des mandarins de 5e degré ne possède plus que 12 plaques recouvertes de corne moucheté dont les 9 à l’avant sont alternativement garnies de fils d’argent et de cuivre, et, les 3 à l’arrière de fils de cuivre.

Les mandarins de 6e degré ne disposent que de 10 plaques recouvertes de corne mouchetée dont celle centrale est ornée de fils de d’agent et las autres de fils de cuivre.

La plaque centrale du ceinturon des mandarins de 7e, 8e et 9e degré est recouverte d’une feuille de corne noire (ô giác) et garnie de fils d’argent tandis que les 9 autres sont recouvertes de corne mouchetée et ornées fils de cuivre.

Mandarin annamite 2Mandarin à la cour des Nguyên.

L’autre accessoire indispensable est la tablette hốt que les mandarins tenaient des deux mains, à hauteur de la poitrine. Elle est en ivoire pour les trois premiers degrés et en bois pour les degrés inférieurs.

PT

Mandarin 2Les mandarins (détail) (photo de Léon Busy).